Les Musées

muse breton

Musée Départemental Breton
Le musée occupe l'ancien Palais des évêques de Cornouaille, il constitue une excellente introduction à la découverte du département. Sont d'abord évoqués les périodes préhistoriques et antiques. Quatre salles sont consacrées aux costumes traditionnels. Le parcours retrace ensuite l'évolution du mobilier régional, le circuit s'achève par une rétrospective de la faîence quimpéroise.
en savoir plus...

musee-breton-quimper
beaux arts Le Musée des Beaux Arts
Situé dans un palais à l'italienne du XIXè siècle sur la place St Corentin, le musée expose des collections des écoles françaises, espagnoles, italiennes, flamandes et hollandaises ainsi que des sculptures et objets d'arts. La salle Max Jacob est un hommage rendu au poète et peintre quimpérois.
en savoir plus...
musee-beaux_arts-quimper


faience

Le Musée de la Faïence
Rares sont les villes dont le nom est lié à un art, une passion. Quimper a la chance de figurer parmi celles-ci. Associée à l'univers de la faïence depuis déjà plus de trois cents ans, Quimper a aujourd'hui un musée digne de cette grande tradition artisanale et industrielle.
en savoir plus...

musee-faience-quimper
alambic Le Musée de l'Alambic
Situé sur le chemin du Quinquis dans le quartier d'Ergue Armel, le musée de l'alambic, attenant à la distillerie du Plessis vous racontent le quotidien des distillateurs d'autrefois. Autour d'une table ronde en chêne, vous pouvez déguster Chouchen, Poire, Kignez... Il y en a pour tous les palais.
en savoir plus...
cidrekinkiz

 

Les théâtres

La scène nationale de Quimper est une institution culturelle majeure pour la Ville de Quimper, mais aussi pour la Cornouaille et la région. Au théâtre de Cornouaille et au Théâtre Max Jacob, théâtre, musique, danse mais également stages, Ateliers de pratique artistique, rencontres avec les artistes, avants-concerts, Festivals... rythment les saisons de la scène nationale.

 

thatrecornouaille1

Le théâtre de Cornouaille
De septembre 1996 à mai 1998, la construction du Théâtre de Cornouaille a constitué le plus grand chantier du Finistère. Cet établissement de 700 places dessiné par les architectes Nicolas Michelin et Finn Geipel a pris le relais du Théâtre Max Jacob. L'architecture du Théâtre de Cornouaille est un incessant dialogue entre passé et présent : alternant bois, béton et acier, les matériaux marient chaleur et modernité. Bien que résolument contemporain, le théâtre s'intègre harmonieusement à son environnement immédiat, le bâtiment a été habillé d'une couronne d'ipé, bois du Brésil.

theatrecornouaille2
theatremaxjacob Le théâtre Max jacob
Il a été construit de 1902 à 1904 par l'architecte lafont. A la suite du legs d'un verger à la ville par urbain Couchouren en 1893, pour y édifier un hospice, celle-ci décide d'y construire un théâtre. Procès et règlement de compte s'en suivent... Ce sera le sujet du Terrain Bouchaballe (roman et pièce de théâtre de Max jacob en 1923). En 1942, Gaston, frère de Max, sera arrêté dans le jardin du théâtre (interdits aux juifs). Il meurt à Auschwitz en 1943.
En 1997, le théâtre prend le nom de "Théâtre Max Jacob"
thtremaxjacob2